un compteur gratuit pour votre site web

5. Choisir un Bon Foin

Le foin est une source importante de nutriments essentiels dans la diète de nos équidés. C'est pourquoi savoir bien le choisir est essentiel lorsqu'on garde des chevaux.

 Leurs besoins en protéines et en énergie dépendront de leur âge, de leur métabolisme ainsi que, bien évidemment, du travail ou de l'effort physique qu'ils devront fournir quotidiennement.

 Un cheval adulte se verra ainsi manger 2 à 2.5 % de son poids vif en nourriture, dont au moins la moitié sera constitué de fourrages tel un foin de bonne qualité. Par exemple, un cheval de 500 kg devra recevoir un minimum de 5 kg de fourrages par jour pour maintenir une santé digestive optimale.

 De façon générale, deux catégories de foin s'offrent à nous : le foin de graminées (grass hay) et le foin de légumineuses (legume hay). Le foin de légumineuses (luzerne-alfalfa, trèfle) est plus riche en énergie et protéines que celui de graminées (mil, dactyle, brome). Il arrive cependant que les producteurs incorporent les deux types de foin à leur récolte, selon les besoins de la population à nourrir.

 Une fois que vous avez déterminé la meilleure catégorie de foin pour votre cheval (si nécessaire avec l'aide d'un agronome spécialiste en nutrition équine ou encore votre vétérinaire), suivez ces quelques conseils tirés de l'American Association of Equine Practitionners pour sélectionner la meilleure récolte :

 crbst-vsz5xhhy.png

 1 - C'est ce qui est à l'intérieur qui compte! Les balles empilées ou qui sont restées quelques temps au soleil avant d'être entreposées peuvent parfois perdre légèrement de leur coloration à l'extérieur. Demandez à ce quelques-unes de ces balles soient ouvertes pour en évaluer l'intérieur.

 2 - Privilégiez un foin vert, doux et fin au toucher, avec de fines tiges et le plus feuillu possible.

 3 - Évitez le foin blanchit par le soleil (avant la mise en ballot – donc à l'intérieur aussi) ou qui dégage une odeur de poussière, de moisi ou de fermentation.

 4 - Sélectionnez un foin qui a été récolté lorsque la plante est en début de floraison pour les foins de légumineuses ou avant que les têtes de semences ne soient formées pour les foins de graminés. Pour déterminer le niveau de maturité des plantes, évaluez les feuilles, les tiges, les fleurs et les têtes. La clé : bien connaître la plante et la composition de la récolte !

 5 - Évitez le foin qui contient de bonnes quantités de mauvaises herbes, des saletés ou des déchets.

 6 - Examinez le foin afin de déceler toutes traces d'insectes ou de maladies (apparence des feuilles).

 7 - Rejetez les balles qui semblent chaudes au toucher et ou plus pesantes pour leur taille ; elles peuvent contenir de l'humidité excessive ce qui favorise l'apparition de moisissure ou, plus dramatique, une combustion spontanée.

 8 - Lorsque possible, nourrir avec du foin récolté il y a moins de 12 mois ; de cette façon, vous vous assurez d'une certaine valeur nutritionnelle.

 9 - Entreposez le foin dans un endroit sec à l'abri de la pluie, de la neige et du soleil.

 10 - Demandez l'analyse du foin au producteur pour déterminer sa composition et sa teneur en nutriments. Celle-ci peut être faite, à moindre coût, dans plusieurs meuneries ou distributeurs de moulée. Informez-vous bien des spécificités concernant l'échantillonnage.

Foin de bonne qualité

foin-de-bonne-qualite.png

 

Foin abîmé

foin-abime.png

Pour conclure, rappelez-vous que chaque cheval a des besoins spécifiques selon son âge, sa condition de santé et son niveau d'activité. Consultez votre vétérinaire ou un nutritionniste équin qualifié pour vous aider à formuler une ration adapté à votre animal, selon votre budget.

 

signature-site331-8.jpg