un compteur gratuit pour votre site web

9. L'Etude Du Trot

Etude du Trot

10 chevaux de dressage de l'Ecole Nationale de Saumur ont subi des tests de locomotion à l'aide de l'appareil Equimetrix. L'allure du trot a ainsi été étudié sous ses formes : trot libre, trot allongé, trot moyen, trot rassemblé et passage. Les mesures sur la vitesse, l'amplitude verticale et horizontale, la fréquence des foulées ont été prises sur une distance retiligne de 24m.

Résultats

Vitesse et Amplitude

La vitesse et la longueur des foulées augmentent progressivement du passage au trot allongé.

Vitesse et Fréquence

La fréquence des foulées augmente progressivement du passage au trot libre. Du trot libre au trot allongé, la fréquence n'évolue que très peu.

DONC

  • A partir du trot libre, le cheval diminue sa vitesse vers le trot rassemblé et le passage en diminuant l'amplitude de ses foulées mais aussi sa cadence.
  • A partir du trot libre, le cheval augmente sa vitesse vers le trot moyen et le trot allongé principalement en augmentant l'amplitude de ses foulées.

Les critères de jugement

Les critères de jugements des reprises de dressage disent que la fréquence des foulées (cadence) doit rester constante lors des transitions intra-allures. Les mesures démontrent que ce n'est pas possible dès lors que la reprise comprend du trot rassemblé et du passage. Par contre, au sujet de l'amplitude des foulées, les critères de jugements sont bien en accord avec ces mêmes mesures.

La régularité des foulées

La régularité se détériore aux extrêmes : le trot rassemblé et le trot allongé. Le trot libre est l'allure la plus régulière car la plus naturelle aussi pour le cheval. La chute de la régularité dans les allures rassemblées et allongées peuvent s'expliquer par les actions discontinues du cavalier. Pour les allures allongées, il faut ajouter que les irrégularités de propulsion et de réception des membres deviennent plus évidentes.

Symétrie

La symétrie droite/gauche est la meilleure au passage. Ensuite vient le trot libre. Le trot moyen a la valeur de la symétrie la plus faible.

DONC

  • La régularité des foulées (toutes la même amplitude) dans une allure donnée permet de mesurer la symétrie droite/gauche.
  • Aux allures où la régularité des foulées est la plus difficile à obtenir, la symétrie droite/gauche s'en trouve altérée.

Le déplacement vertical ou rebond

La montée du thorax varie de 6 à 12 cm en fonction des allures : 12cm pour le passage, 6cm pour le trot allongé.

La synchronisation des bipèdes

Les posers bipèdes diagonaux se décomposent en deux temps. Les analyses cinématographiques révèlent des dissociations de l'ordre de millisecondes, totalement invisibles à l'oeil nu. Le postérieur peut être en avance ou en retard sur l'antérieur sans qu'aucune généralité puisse se dégager.

Tracés accélérométriques

Les mesures font apparaitre que le cheval est en phase "suspension" quand il décélère, et en phase "appui sur le sol", lorsqu'il accélère. Le cheval allonge ses foulées en augmentant sa force d'appui, sur un temps d'appui plus bref qu'aux allures rassemblées. Au trot rassemblé, le temps d'appui est plus important qu'aux allures allongées, et la phase de suspension plus courte. Pourtant un cheval au passage donne l'impression de monter sans toucher le sol : le déplacement vertical important et la flexion des articulations sont responsables de cet effet d'optique.

Comparaison des chevaux entre eux

Au trot rassemblé, les chevaux présentent pratiquement tous les mêmes paramètres de cadence, vitesse, amplitude. Aux autres trots, chaque cheval a ses propres caractéristiques dépendantes de sa morphologie, de son tempérament, de ses capacités à allonger et raccourcir.