un compteur gratuit pour votre site web

2. Le debourrage

LE DEBOURRAGE

LE DEBOURRAGE:

On appelle débourrage la période durant laquelle le poulain apprend à rester calme au montoir, à accepter et à porter sereinement le cavalier aux trois allures dans le mouvement en avant, à répondre aux aides élémentaires. Le débourrage proprement dit est toujours précédé d'une phase de familiarisation du cheval et d'une mise en confiance.

Le débourrage est la première éducation montée donnée au cheval. Elle conditionne fortement la relation future entre le cavalier et sa monture, la qualité du dialogue qui s'instaure dans tout travail à cheval. Cette période, particulièrement délicate, aura des conséquences souvent définitives sur le physique et le moral du jeune cheval dont l'étonnante mémoire conservera à jamais le souvenir.

Débourrer un cheval, ce n'est pas seulement obtenir du cheval qu'il accepte le cavalier sur son dos sans se défendre. C'est surtout établir une relation durable et de qualité entre le cheval et l'homme. 

Difficultés à la longe au débourrage

Les jeunes chevaux, lors du débourrage, ont souvent un côté plus difficile.

En général à main droite, car ils ont été maniés à main gauche jusque là. Le cheval se bloque, fait face à l'homme. C'est toujours la manifestation d'une inquiétude, surtout au début. Par la suite, lorsque le dresseur n'a pas su faire preuve d'habileté et de tact, cela peut devenir une mauvaise habitude parfois difficile à combattre.

Le mieux est de pouvoir vous faire aider.
Votre aide tient tranquillement la jument, la rassure, la calme. Vous allez vous placer au centre du cercle, le manche de la chambrière sous le bras, la mèche de celle-ci inerte, au sol.

Votre aide récompense la jument qui n'a pas bougé, puis la tenant toujours en main, l'accompagne sur le cercle en la guidant. Vous vous déplacez comme si vous longiez la jument. Au commandement de votre voix, l'aide arrête la jument, la rassure et la récompense. Peu à peu vous utilisez la chambrière en levant simplement la mèche.

Lorsque la jument marche calmement, l'aide lâche la jument, s'écarte un peu d'elle mais continue à marcher sur un cercle intérieur, entre vous et la jument. Il s'efface progressivement pour vous rejoindre et se placer alors derrière vous. Demandez ensuite calmement le trot.
Soyez très vigilante à votre placement par rapport à la jument.
Assez rapidement utilisez des rênes fixes qui, encadrant la jument dans le canal des aides, la maintiennent sur le cercle à l'arrêt et en mouvement.
Il serait souhaitable de pouvoir vous faire aider plusieurs séances jusqu'à ce que votre jument soit sereine et attentive au travail en longe.
Soyez très patiente, très précise, et très calme. Sachez être ferme et douce à la fois.
Le problème devrait rentrer dans l'ordre…

 

 

images70.jpg

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×