un compteur gratuit pour votre site web

3. Poème du cheval

Poème du cheval

Maître bien-aimé !

"Donne-moi à boire et à manger, et prend soins de moi.

Et, quand le travail de chaque jour sera achevé, donne moi un abri, un endroit propre où me reposer et un petit espace, pas trop petit, dans ton écurie! Parle-moi, car souvent ta voix remplacera le mors.

Soit bon avec moi, et je te servirai encore plus gaiement, et je t'aimerai.

Ne tire pas sur les rênes, ne te sert pas de ton fouet dans les montées, ne me bats pas, ne me donne pas de coups de pieds si je ne te comprends pas mais laisse- moi le temps de saisir tes intentions.

Ne me juge pas désobéissant si je suis lent à t'obéir.

Et lorsque la fin sera proche, bien aimé maître, lorsque je ne pourrai plus te servir, je t'en supplie, ne me laisse pas mourir de froid et de faim, et ne me vend pas.

Ne m'abandonne pas à un maître inconnu qui me tourmentera lentement et me fera périr, mais sois assez bon, mon seigneur et maître pour m'accorder une mort douce et rapide, et dieu te le rendra, ici et dans l'éternité.

Laisse moi te faire cette prière, et ne crois pas que ce soit par manque de révérence si je t'implore au nom de celui qui naquit dans une étable…

 

images70.jpg

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !