un compteur gratuit pour votre site web

2. Belle Histoire

Au printemps 1997, des poulinières paissent tranquillement dans leur herbage. Toutes ces juments attendent leur poulain qui doit venir au monde dans quelques semaines. Elles profitent des premières bonnes journées de printemps pour rester dans leur pré nuit et jour. Lorsque l'heureux évènement se précisera, elles devront intégrer un box pour la nuit, afin de bénéficier d'une surveillance plus proche.

Par un matin de mai, deux évènements troublèrent la quiétude du troupeau. A l'occasion de la première visite de surveillance, les hommes constatèrent qu'une des juments parmi les plus âgées avait cessé de vivre, sans doute à l'issue d'un poulinage anticipé.

Mais contre toute attente, le jeune foal, né viable, suit une autre jument qui le materne comme s'il s'agissait de son propre poulain.

La surprise est grande car une jument n'adopte jamais spontanément un autre poulain. Pour y parvenir - ceci se pratique fréquemment - il faut toujours une intervention humaine. De plus, dans un troupeau, les juments en attente de mettre bas, ont un comportement hostile vis à vis d'un autre poulain nouveau-né. S'il n'est pas rapidement mis en sûreté, ce poulain doit être protégé tant que sa mère n'a pas retrouvé la plénitude de ses moyens.

 Rien de tout cela ne se produit ce matin là.

Mais très vite une question se pose: que va-t-il se passer lors de la naissance du poulain de la mère adoptive? Cette naissance va intervenir très vite, accélérée par le début de lactation et , surprise, tout se passe pour le mieux. Dès qu'elle est remise sur pied, la maman accepte les deux pouliches comme étant les siennes. On donnera seulement au dernier nouveau-né un supplément de colostrum (premier lait riche en anti-corps).

 Après quelques semaines d'adaptation, la maman sera intégrée au troupeau des autres poulinières et, seul un observateur averti peut se rendre compte qu'une jument allaite deux poulains.
Quand une boiterie passagère relègue la jument à l'arrière du troupeau, lors d'un galop dans les herbages, c'est le poulain adopté qui revient à la rencontre de sa mère nourricière, comme pour s'assurer de sa santé.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !