un compteur gratuit pour votre site web

3. Température & Respiration

Peut-on prendre la température d'un cheval ?

 Chaque propriétaire doit être en mesure de prendre la température de son cheval. C'est un geste simple qui permet de voir si l'animal souffre d'une infection ou s'il a de la fièvre. Un thermomètre est donc un instrument indispensable dans l'armoire à pharmacie de l'écurie.

 

Avant de prendre la température, il faut d'abord secouer le thermomètre pour faire descendre le mercure sous 36,5°. Il faut ensuite l'enduire avec de la vaseline ou de la salive avant de l'introduire dans le rectum de l'animal. La température peut être lue après une minute. Il est recommandé de se faire assister par quelqu'un qui tient la tête du cheval, de préférence à l'aide d'une bride en se mettant à gauche de l'animal.

 

Il faut ensuite s'approcher lentement de l'animal en lui parlant, glisser la main le long de sa cuisse en direction de la racine de la queue. Puis, on saisit la queue de la main gauche et on la tire sur le côté pour libérer l'anus avant d'introduire le thermomètre avec la main droite. On peut ensuite lâcher la queue en tenant le thermomètre dans le rectum. Pour éviter que le cheval se déplace et expulse le thermomètre, il faut retenir sa queue ou appuyer le flanc droit contre un mur. Si l'animal est nerveux ou fougueux, il est conseillé que l'assistant tienne sa tête et soulève son antérieur gauche. Il faut tenir le thermomètre dans le rectum pour éviter qu'il ne soit aspiré vers l'intérieur.

 

Quelle est la température corporelle idéale d'un cheval ?

 

La température corporelle normale d'un cheval est 37,8°C. En fonction des individus et du moment de la journée, la température peut varier de quelques degrés centigrades. La température d'un poulain est légèrement plus élevée que celle d'un cheval adulte (38,6°). Prendre la température est souvent le seul moyen pour savoir si un cheval est malade, surtout s'il développe une infection. Une température supérieure à 38,6 °C ou inférieure à 37,8° C, nécessite l'intervention immédiate d'un vétérinaire.

 

Quel est la respiration normale d'un cheval ?

 Au repos, un cheval a 12 respirations à la minute. Cette cadence est plus élevée en cas de pneumonie ou de pleurésie. Les lésions au niveau des côtes, en particulier chez le poulain dont les côtes ont été endommagées à la naissance, et un état fiévreux peuvent accélérer le rythme respiratoire. Si l'animal est excité, ça n'a pas beaucoup de sens de vérifier sa respiration.

 

En cas d'allergie respiratoire, la respiration change et l'animal doit faire un effort supplémentaire pour expirer à fond. Généralement, l'expiration se fait passivement par une contraction de la poitrine. En cas d'allergie respiratoire, les muscles de la poitrine se contractent une fois de plus (expiration forcée) après l'expiration normale. On dit alors que le cheval est poussif. Cette affection peut être décelée devant et à côté de l'épaule.

 

Quand faut-il appeler le vétérinaire ?

 Il est toujours difficile de déterminer à quel moment il faut faire appel à une assistance professionnelle. Il vaut toutefois mieux prévenir que guérir. En cas de doute, il est conseillé de contacter le vétérinaire en lui donnant le plus de détails possible sur le manque d'appétit du cheval, sur sa température, sur sa transpiration et son comportement anormal. Il faut également lui demander ce qu'il faut faire en attendant sa visite, si celle-ci s'impose. Presque toutes les coliques exigent l'intervention immédiate d'un hippiatre. Plus vite les sédatifs seront administrés, plus rapidement une torsion intestinale pourra être évitée.

 

Un cheval qui a plus de 38,6°C de température, nécessite la visite d'un vétérinaire tout comme un animal qui souffre d'une paralysie ou d'une blessure. Pour que des points de sutures guérissent rapidement, il est nécessaire qu'ils soient faits sur une blessure fraîche. Il est donc important d'appeler le vétérinaire immédiatement après avoir décelé une blessure et ne pas attendre le lendemain.

 

Que faut-il faire si un cheval a un teint mat ou est malade ?

 Si le cheval ne semble pas être dans son assiette à l'écurie, il faut prendre le temps de l'observer. Si l'animal est au pré, il est conseillé de le mettre à l'écurie pour l'examiner, contrôler sa respiration, prendre sa température ou lui donner du fourrage frais. S'il vit à l'écurie, il faut vérifier ses selles et leur consistance, secouer la litière et vérifier si l'animal urine, après quoi, il faut appeler le vétérinaire pour lui communiquer toutes les informations.

 

signature-site331-24.jpg

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !