un compteur gratuit pour votre site web

8. Le cheval cagneux

CHEVAL CAGNEUX

Le Cheval Cagneux
La direction que prennent les membres d'un cheval lorsqu'il est sur une surface plane définit ses aplombs. S'ils ne sont pas corrects ils perturbent l'équilibre et les allures du cheval et auront pour conséquence de compromettre sa carrière sportive. Il existe différents défauts d'aplombs, parmi eux le cheval « cagneux ».
Étapes de réalisation
1. Les caractéristiques physiques. Par opposition au cheval dit « panard », les membres d'un cheval cagneux sont tournés vers l'intérieur. Sur les membres antérieurs, les coudes sont tournés vers l'extérieur tout comme la pointe des jarrets des membres postérieurs. Les pinces des sabots ne sont pas au centre mais dirigées vers l'intérieur.
2. Les conséquences Un cheval « cagneux » présente tout d'abord un défaut d'allure. On dit de ce dernier qu'il « billarde ». C'est à dire qu'il jette ses sabots vers l'extérieur pendant la phase de suspension. Des molettes articulaires se forment souvent au niveau des boulets sur les chevaux présentant ce défaut. De plus, le grand sésamoïde interne risque également de connaître quelques lésions.
Un cheval cagneux a aussi tendance à se blesser les talons avec l'éponge de ses fers.
3. Que faire ? Comme pour le cheval panard, le maréchal ferrant peut, grâce à un parage efficace, lutter contre ce défaut chez le poulain. Plus tard, il posera des fers à talus.
 
images70.jpg
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.