un compteur gratuit pour votre site web

36. Virus du Nil Occidentale

Virus du Nil

VIRUS DU NIL OCCIDENTAL

Le virus du Nil occidental (VNO) se produit surtout dans des pays, tels que l’Afrique du sud, Israël (et le Moyen-Orient), l’Inde et les Etats-Unis. Jusqu’à présent, le virus n’a pas (encore) été signalé en Belgique. L’on présume que des oiseaux sauvages diffusent le virus du Nil occidental pendant leurs migrations et que le virus est inoculé par des piqûres de moustiques aux êtres humains et aux mammifères. Dans des régions où apparaît le virus, moins d’1% de moustiques sont porteurs du virus. En plus, une piqûre d’un moustique infecté mène dans moins d’1 % des piqûres à de graves symptômes.

Les chevaux et les êtres humains seraient les dits hôtes finaux.

Cela signifie que la maladie ne peut être transférée du cheval au cheval ou du cheval à l’être humain. Des tests ont prouvé que des moutons, des poules, des vaches, des porcs, des chiens et des chats peuvent être contaminés, mais il n’y a jamais eu de maladies constatées.
A l’estime, 20% des personnes contaminées deviennent réellement malades. La plupart du temps, la contamination ne cause que des symptômes limités, tels que la fièvre, le mal à la tête, l’hypersensibilité et les ganglions lymphatiques gonflés. Après quelques jours, les symptômes disparaissent sans conséquences persistantes. Dans un nombre de cas limité, cela peut toutefois entraîner une encéphalite ou une méningite. La plupart du temps, il s’agit de personnes ayant un système immunitaire affaibli. 

 

Des chevaux contaminés peuvent présenter des troubles neurologiques (possiblement permanents) et mourir.

La période d’incubation chez les chevaux est de 5 à 15 jours. Il n’existe pas de médicament pour le VNO, mais il y a bien des vaccins sur le marché afin de protéger les chevaux contre une contamination.

 

images70.jpg

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !