un compteur gratuit pour votre site web

16. La myopathie atypique

MYOPATHIE ATYPIQUE

La Myopathie atypique des équidés

Définition

La myopathie atypique, encore appelée myoglobinurie atypique des chevaux au pré, est une maladie généralement fatale se caractérisant par une dégénérescence sévère des différents groupes musculaires, dont les muscles intervenant dans la respiration, la posture, ou encore le muscle cardiaque.

Tous les équidés (chevaux, ânes, ...) sont concernés par la myopathie atypique lorsqu'ils séjournent en pâture la majeure partie de la journée au printemps et à l'automne. Elle n'est pas contagieuse mais plusieurs cas peuvent se déclarer dans le même pré. Les facteurs de risque

Certaines conditions favoriseraient cette maladie :

- Conditions environnementales particulières : prairie souvent en pente, arbres, etc.

- Conditions climatiques : humidité importante, vent, coup de froid, etc. 

Contrairement à la myopathie induite par l'exercice, l'effort physique n'est pas du tout responsable. Les poulains et les jeunes chevaux apparaissent particulièrement sensibles.

Déceler la myopathie atypique

Symptômes d'un cheval vivant principalement au pré, sans effort physique préalable :
 

- Faiblesse, raideur, difficulté ou refus de se déplacer

- Difficulté à se relever

- Tremblements musculaires

- Sudation localisée ou généralisée

- Urine anormalement foncée

- Respiration difficile

- Température rectale anormalement basse (< 37°C)

L'observation de ces symptômes est un signal d'alerte pour appeler d'urgence un vétérinaire qui pourra identifier les symptômes spécifiques de la myopathie atypique :

- Tachycardie,

- Souffle cardiaque,

- Polypnée et/ou dyspnée,

- Diathèse hémorragique

- Myoglobinurie,

- Hypothermie,

- Dysphagie avec éventuellement obstruction œsophagienne,

- Distension de la vessie objectivée par fouiller rectal, etc. 

Tous les symptômes ne sont pas toujours présents.

Le diagnostic définitif repose nécessairement sur l'autopsie (plus de 80% des chevaux souffrant de myopathie atypique décèdent dans les 48 heures) grâce à l'identification de lésions histologiques typiques. Cette autopsie est primordiale car elle vous permettra de déterminer si votre prairie est à risque.

Que faire en attendant votre vétérinaire ?

- Couvrez votre cheval si le temps est froid et essayez d'améliorer son confort

- Prenez les mesures nécessaires pour le transporter en vue d'une hospitalisation éventuelle

- Rentrez les autres chevaux de cette prairie en écurie lorsque cela est possible ou changer les de pâture. 

Les sujets ayant pâturé dans une prairie où un cas de myopathie atypique a été confirmé doivent être surveillés de façon intensive pendant, au minimum, 48 heures.
 

Soigner la Myopathie Atypique

La cause de la maladie n'étant pas encore connue, seuls des médicaments visant à limiter la douleur et les lésions associées à la destruction des muscles peuvent être administrés.

Les mesures préventives La seule mesure préventive consiste à garder les chevaux en écurie durant les périodes à risque (principalement, de mi-octobre à fin novembre et de mi-mars à mi-mai).

La myopathie atypique ne présentant pas les caractéristiques d'une maladie contagieuse, aucune mesure sanitaire ne doit être envisagée.

 

images70.jpg

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×