un compteur gratuit pour votre site web

6. Ostéopathie du cheval

OSTEOPATHIE

L’ostéopathie du cheval, cela existe !

Parler d’ostéopathie humaine est facile. En effet, les mass média ont largement diffusé et publicisé cet art et ses techniques. Parler d’ostéopathie du cheval est moins courant...

Peu de propriètaires, d’entraineurs, de cavaliers savent que leurs chevaux peuvent être "manipulés", récupérant ainsi santé et prestations physico-sportives. Ces pertes de prestations sont le plus souvent imputables à des "pertes de mobilité articulaire", à des "blocs de la colonne vertébrale" causant des douleurs importantes.

Comment se manifestent ces "blocs" et ces "pertes de prestations"?

- CSO: le cheval saute "plat"; les postérieurs trainent ou ne passent pas; rotation du bassin au passage des postérieurs; refus, précipitation sur l’obstacle; ruade aprés l’obstacle. 
- Trotteurs: les hanches glissent vers la partie externe de la piste; le cheval prend le galop.
- Galopeurs: perte de propulsion des postérieurs; pas d’engagement.
- Dressage: cou rigide (ne prend pas le mors); dos raide sous la selle; manque de souplesse générale; difficulté de changer de rythme.

Beaucoup de chevaux ont pu récupérer leurs prestations sportives et continuer leur carrière aprés "TRAITEMENT MANIPULATIF", aprés "TRAITEMENT OSTEOPATHIQUE". Il serait souhaitable pour le monde du cheval et pour la santé de nos amis "équidés", que ces techniques soient de plus en plus connues et utilisées.

L’ostéopathie: deux mains pour soigner...

L’ostéopathie, discipline holistique comme l’homéopathie et l’acupuncture, peut être appliquée aux petits et grands animaux.
Cette science, cet art, s’est développé de manière indépendante à la médecine traditionnelle, élaborant une approche, une intervention personnalisées. 

De nombreuses maladies peuvent être causées par des conditions mécaniques anormales de 2 ou plusieurs vertébres contigües, qui n’ont plus la possibilité de mobilité réciproque; ou par un désalignement vertébral qui causera une compression du tissu nerveux.

Cette altération définie comme "subluxation, entorse vertébrale" entraîne la compression de faisceaux nerveux provoquant inflammation, douleur, ainsi que de nombreux effets négatifs sur toute la structure musculaire et organique.
L’ostéopathe, à travers la palpation manuelle, est capable de percevoir, de retrouver les "subluxations" non évidentiées radiologiquement, et de rééquilibrer, de normaliser ces disfonctions vertébrales.
Pour appliquer ces techniques, la force n’est pas nécessaire, même en traitant des animaux de grande taille. Plus que la force physique, la vitesse du mouvement est importante.

Les chevaux sont avec les chiens, les animaux sur lesquels les techniques ostéopathiques sont majeureument employées.
Les chevaux atteints de boiteries hautes et/ou basses, de douleurs de colonne vertébrale (torticolis, sciatique...), mais aussi ceux qui ne se laissent pas seller facilement, qui ruent régulièrement ou qui ne donnent que difficilement les pieds, sont les "patients idéaux" pour l’ostéopathe.

La prévention reste néanmoins une étape importante entre l’état de santé et la/les pathologies. Cette prévention permet à l’ostéopathe de trouver les disfonctions qui au début ne se manifestent pas cliniquement.
Appliquant à nos amis "équidés" un traitement initial de contrôle ou de thérapie et ensuite une visite périodique tous les 3 ou 4 mois, signifie maintenir et garantir une parfaite forme physique et psychique.

 

images70.jpg

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire