un compteur gratuit pour votre site web

3. Retard de la cicatrisation

RETARD DE CICATRISATION

Facteurs qui retardent la cicatrisation de la plaie
Le retard de la cicatrisation de la plaie est une complication importante. Il peut conduire à la formation d’un tissu de granulation excessif, mais parfois aussi à la formation trop lente d’un tissu de granulation. La connaissance des facteurs qui ralentissent la guérison des plaies est importante de telle manière à pouvoir intervenir au moment opportun.
1. Infection L’infection ralentit la cicatrisation de la plaie. Une prolifération bactérienne de plusieurs bactéries différentes est fréquente, mais quand la quantité de bactéries dépasse 106/gr, cela peut retarder la guérison de la plaie (par exemple une infection à Staphylococcus aureus ou Pseudomonas aeruginosa).
2. Mobilité Trop de mobilité est une cause fréquente de ralentissement de la cicatrisation (évitez un tendon mobile dans la plaie et veillez à une immobilisation solide).
3. Corps étrangers La présence de sable, de bois, de métal, de verre ou de tissus nécrotiques, ou encore de séquestres osseux, de tendon ou de peau et de poils constituent des causes fréquentes de cicatrisation retardée. Tout matériel de suture, mais surtout l’utilisation de matériel de suture de mauvaise qualité ou d’ancien type (catgut), constitue un corps étranger et retarde la cicatrisation. L’utilisation d’aiguilles atraumatiques et une technique de suture correcte incluant une utilisation minimale de matériel de suture est importante.
4. Vascularisation insuffisante Un apport sanguin diminué vers la plaie peut être provoqué par un oedème prononcé, une contusion, la section d’un vaisseau sanguin important, l’anémie ou une vasoconstriction induite par une anesthésie locale à l’adrénaline. Chez les chevaux, ce phénomène constitue surtout un problème au niveau des membres.
5. Conditions générales nutritionnelles défavorables L’hypoalbuminémie (< 30 gr/l) et la carence en Vit. A et en Vit. C sont les causes les plus courantes. Le Cushing provoque un ralentissement de la cicatrisation suite à un taux circulant de cortisol trop élevé. Les plaies importantes qui sont associées à de l’anémie et/ou de l’hypoprotéinémie peuvent mener à de l’amaigrissement et à un mauvais état général. Ceux-ci provoquent alors à leur tour un ralentissement de la cicatrisation. La rupture de ce cercle vicieux est donc indispensable.
6. Facteurs locaux Les sérums et la présence de trop d’espaces morts sous la plaie retardent la cicatrisation. Les «autotraumatismes» (grattage, frottement, …) retardent et compliquent la cicatrisation.
7. Facteurs iatrogènes L’utilisation locale de pommades irritantes ou de produits désinfectants et l’utilisation exagérée de pommades cortisoniques sur des plaies récentes constituent encore très fréquemment une cause de cicatrisation retardée.
 
images70.jpg
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×