un compteur gratuit pour votre site web

6. Naissance d'un Poulain (Video)

La plupart des ponettes et des juments  n'éprouvent aucune difficulté en poulinant.

Pour éviter toute complication, certains propriétaires évitent de faire pouliner leur jument chez eux.
Quoi qu'il en soit, il est essentiel de se faire assister par un vétérinaire au moment venu.
Comment se fait-il que l'on assiste si rarement à la naissance d'un poulain ?

Les juments n'éprouvent généralement aucune difficulté pour pouliner. La mise bas se déroule très rapidement et a souvent lieu la nuit. Le poulain est capable de se tenir sur ses jambes une heure après sa naissance. Les poulinières s'arrangent pour ne pas pouliner en présence de l'homme.
En observant sa poulinière 24 heures sur 24, on a de fortes chances d'assister à la naissance du poulain.
 
crbst-a7wh0msy.png
 
 
 

Peut-on assister une poulinière lors de la mise bas ?


Il est inutile d'intervenir ou d'assister la jument à la mise bas. Durant les premières contractions, le col de l'utérus se dilate. Les membranes fœtales (ou poche amniotique) qui contiennent un grand volume de liquide dans lequel le fœtus s'est développé et que l'on appelle plus communément " la poche des eaux ", sont également apparentes.

La rupture de la poche des eaux a lieu pendant les contractions soutenues dans la seconde phase de travail. Ces contractions sont généralement douloureuses pour la poulinière.


Durant cette période, la jument ne connaît pas de repos, tourne en rond dans son box, aplatit la litière avec des coups de sabot et se met à transpirer. Bien qu'elle soit en mesure de pouliner debout, elle privilégie généralement la position couchée. La naissance proprement dite est très rapide.


Dans la plupart des cas, le poulain se présente d'abord avec ses antérieurs, puis avec sa tête et le reste de son corps. La jument marque généralement un temps d'arrêt avant d'expulser les hanches du poulain.

 

Comment peut-on déceler un signe anormal ?

Pour un propriétaire en herbe, il est difficile de savoir si une anomalie a lieu. C'est pourquoi, il est recommandé de faire pouliner la jument dans une station où elle bénéficiera d'une assistance professionnelle.

Néanmoins, même un amateur devrait pouvoir déceler si le poulain est en bonne position ou non dès que les pieds sortent de la jument.

Si la jument continue pendant longtemps à pousser sans que rien ne bouge, une fouille avec la main est indiquée pour examiner si tout va bien. Normalement, la tête peut être décelée derrière les antérieurs et au-dessus des genoux. Si cela ne paraît pas normal, demandez de l'aide professionnelle.

Il arrive que la tête se rétracte et interrompe la naissance. Les poulains naissent rarement en siège bien que cela ne pose pas de problème. Dans ce cas, les jambes n'apparaissent pas en premier et on peut sentir la queue en introduisant la main. Un vétérinaire doit alors intervenir immédiatement étant donné qu'une telle naissance exige des mains d'expert pour remettre les postérieurs dans la position initiale.

Des déformations telles que des membres contractés sont particulièrement fréquentes. Si, dans un tel cas, le vétérinaire n'est pas présent, cela peut être fatal. La personne qui se trouve là, doit toutefois savoir que si le poulain a des membranes de naissance sur les naseaux, il risque d'étouffer. Il est donc essentiel de les enlever afin qu'il puisse respirer.

 

Doit-on couper le cordon ombilical ou le nouer ?

 Le cordon ombilical contient d'importants vaisseaux sanguins qui ont favorisé l'apport du sang et des substances nutritives au poulain et qui ont évacué les déchets. Après avoir pouliné, des contractions utérines compriment le placenta, et le sang qui s'y trouve est pompé pour la dernière fois du cordon ombilical dans le poulain. Il n'est pas nécessaire de couper le cordon.

 Le poulain peut y être attaché jusqu'à ce qu'il soit coupé naturellement par lui-même ou par la jument une fois debout. Le placenta est expulsé à la troisième période de travail.

 Si le cordon reste attaché au poulain, il faut le couper. Coupez-le à 3 cm du poulain et faites une ligature. Nettoyez ensuite avec de la teinture d'iode ou un antiseptique. Maintenez le nombril bien propre pour éviter toute infection.