un compteur gratuit pour votre site web

18. Le cheval qui n'aime pas l'eau

Le cheval l'eau

Traverser un cours d'eau, s'en approcher pour boire, avancer sur un chemin parsemé de grandes flaques qui font autant de miroirs...

Tous ceux qui pratiquent la promenade ou la randonnée, à cheval ou en attelage, sont confrontés à ce genre de situations qui bien souvent génèrent des problèmes.

Certains chevaux n'aiment pas l'eau, d'autres y entrent volontiers. Dans les deux cas, il y a un mode d'emploi.

Les chevaux n'ont pas vraiment peur de l'eau : ils ont peur de s'enliser.

En effet, les pieds du cheval sont très petits par rapport à sa masse corporelle. Ses ancêtres ont bien souvent péri enlisés dans des tourbières. Le cheval, pour sa survie, a appris à se méfier des terrains humides ou instables, qu'il détecte d'ailleurs très bien. Ses pieds sont extraordinairement très sensibles; il possède au niveau du sabot un sixième sens, comme l'attestent de nombreuses anecdotes, notamment celles des chevaux de guerre évitant d'instinct les mines...pour peu que leur cavalier leur laisse les rènes longues.

 

Le cheval est également rebuté par le bruit de l'eau: c'est souvent ce qui l'empèche d'approcher des vagues au bord de la mer, ou d'un ruisseau en cascade.

Nous n'irons pas jusqu'aux interprétations faciles disant que les bruits évoquent le froissement des feuilles par un prédateur : le cheval identifie bien le bruit de l'eau en tant que tel, mais ce bruit ...

845197585-small.jpg

 

signature-site-4.jpg

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !