un compteur gratuit pour votre site web

1. Les Allures

LES ALLURES

Les Allures Naturelles.

Elles sont exécutées instinctivement par le cheval.
Le pas : est une allure marchée à 4 temps égaux (posé du postérieur droit, puis de l'antérieur droit, le postérieur gauche, et enfin l'antérieur gauche), dans laquelle les membres arrivent successivement à l'appui, et où chaque postérieur, en se posant, oblige son antérieur à se lever. La vitesse moyenne du pas, pour un cheval est d'environ 6 à 8 km/h, soit 110 m/mn.
Le trot : est une allure sautée, symétrique à 2 temps égaux, par bipède diagonaux (diagonal droit : antérieur droit et postérieur gauche ; puis diagonal gauche : antérieur gauche et postérieur droit). Chaque posé est séparé du suivant par une phase de projection (ou temps de suspension). La vitesse moyenne du trot, pour un cheval est d'environ 13 à 15 km/h, soit 240 m/mn.
Le galop : est une allure sautée, asymétrique à 3 temps, dont une phase de projection.

On distingue le galop à droite (posé du postérieur gauche, puis du bipède diagonal gauche et enfin de l'antérieur droit, suivi de la projection) et le galop à gauche (posé du postérieur droit, puis du bipède diagonal droit et enfin de l'antérieur gauche, suivi de la projection). Pour un cheval, la vitesse moyenne est d'environ 20 à 30 km/h, soit 450 m/mn ; mais certains chevaux de course peuvent arriver jusqu'à 60 km/h.
Le saut : comprend 5 phases, qui sont la battue d'appel, la phase ascendante, le planer, la phase descendante et la réception.

Le reculé : est une allure marchée, rétrograde, dans laquelle les membres se lèvent et se posent par bipèdes diagonaux
 

Les Allures Artificielles.

Elles sont acquises par le dressage.
L’amble : peut être acquis en entravant latéralement les membres du cheval (les chevaux ambleurs étaient autrefois très réputés pour leur confort, notamment pour la monte en amazone).
Le tôlât : est une allure à 4 temps, très rapide, que l'on rencontre chez les poneys islandais. Elle est jugée la plus confortable au monde, car il arrive souvent qu'un seul membre à la fois repose sur le sol, ce qui limite alors considérablement les secousses.
Le running-Walke : le cheval adopte une allure qui lui fait énormément relever les membres cette allure est particulière aux chevaux américains baptisés Tennessee Walking Horse ; elle est obtenue artificiellement par des contraintes souvent réprouvées par les amoureux du cheval. Une chaine est attachée à chaque paturon et des cales en vois rehaussent les sabots, le cheval est alors extrêmement gêné lors de ses déplacements, ce qui provoque une telle démarche.

 

images70.jpg

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !