un compteur gratuit pour votre site web

8. Caractéristique

CARACTERISTIQUE DU CHEVAL

Caratéristiques des chevaux

1. Physiologie :

La durée de la gestation est en moyenne de 11 mois (310 à 360 jours) et la jument ne donne naissance qu'à un seul poulain à la fois, sauf exceptions (rarement viables). À la naissance, le poulain pèse environ une quarantaine de kilogrammes et il double de poids au cours du premier mois. Le poulain sait marcher moins d'une heure après la naissance et il peut voir dès la naissance. Le cheval dort debout, sauf s'il est malade ou se sent particulièrement en sécurité. Un cheval adulte pèse environ 650 kg. Un cheval vit en moyenne 20 à 30 ans. Les chevaux d'écurie mangent des céréales (avoine, orge et parfois maïs), des aliments composés (granulés) et des fourrages (du foin).

Les chevaux en pâturage se nourrissent d'herbe composée de 70 % de graminées et 20 % de légumineuses et 10 % de diverses plantes. Il boit environ 20 à 40 litres d'eau par jour et ceci peut doubler en été (70-80 litres) Son cri est le hennissement. On dit que le cheval piaffe s'il frappe la terre d'un membre antérieur. Il s'ébroue s'il expire bruyamment en secouant la tête. Le Flehmen désigne une mimique particulière propre aux équidés en général qui consiste à retrousser la lèvre supérieure afin d'analyser plus profondément les odeurs perçues grâce à un organe, l'organe de Jacobson, situé dans le palais. Le mot cheval vient du latin vulgaire caballus, d'étymologie obscure, qui a d'abord désigné un cheval hongre ou un mauvais cheval. Principaux dérivés : chevalier, chevalière, chevalerie, chevaleresque, chevalin, chevaucher, chevalet, cavale, cavaler, cavalier, cavalerie, cavalcade. 

2. Vocabulaire :
- La science du cheval est l'hippologie. - Un cheval mâle reproducteur est un étalon. - Le mâle non reproducteur est dit « entier ». - Un cheval castré est appelé hongre. - La femelle du cheval est la jument. - Les petits du cheval sont le poulain et la pouliche. - Arrivée au terme de la gestation, la jument pouline. 

3. Ethologie :
Le cheval est un animal grégaire (vit en harde, avec un étalon protecteur, environ sept juments et une jument dominante, qui est souvent la plus vieille. C'est elle qui « décide » quelle direction prendre et qui mange en premier.) Dans la harde, existe une hiérarchie de type dominant/dominé, établie en fonction de l'âge des individus, de leur tempérament... (souvent les plus vieux dominent les plus jeunes jusqu'à ce ceux-ci arrivent à trouver leur place dans le groupe et à se faire respecter). Jusqu'à l'âge de deux ans environ, les jeunes mâles restent dans le groupe, puis en sont exclus. Alors plusieurs jeunes mâles se regroupent pour former un troupeau. Quand ils ont pris assez d'assurance, ils créent leur propre harde. Pour ce faire, ils provoquent en duel d’autres mâles et s'ils gagnent le combat, ils « récupèrent » les femelles dont ils ont gagné le respect. Un cheval effrayé prend automatiquement la fuite. C'est un instinct très fort chez lui qui remonte à des milliers d'années. Étant un herbivore sans aucun moyen de protection, le cheval est de nature peureuse et prend facilement le galop pour fuir le danger.

Il n'attaque pas, ou très rarement (les étalons ou les entiers parfois très nerveux peuvent attaquer l'homme), il se défend ou se fait respecter des autres par des ruades ou des morsures. Mais la plupart du temps des manœuvres d'intimidation (son langage corporel est très développé) suffisent à rétablir l'ordre et la hiérarchie au sein du groupe. La seconde regroupe un ensemble de pratiques de dressage plus ou moins inspirées des théories et résultats de la précédente.

L'étude de la gestuelle, des mouvements d'oreilles, des attitudes de la tête permet de déterminer l'humeur du cheval, ses émotions. Par exemple : si un cheval couche les oreilles fortement en arrière, il n'est pas content ; s'il les pointe vers l'avant, il est attentif… Mais on essaie également de mieux comprendre les réactions du cheval en considérant qu'il exprime et s'exprime pour les autres chevaux, ce qui évite de lui prêter, à tort, des intentions humaines. 

images70.jpg

 

                                                                                                                                                                                                 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !