un compteur gratuit pour votre site web

2. La Rêne d'ouverture

Pour une rêne d’ouverture à droite, on ouvre une porte à droite pour que le cheval s’engouffre dans la brèche.

Un petit dessin vaut mieux qu’un long discours alors…

 

rene-ouverture-ok.jpg

 

 

Aides du cavalier

  • Main droite active (gros rond rouge). Rotation du poignet. Ongles au-dessus. Petit déplacement vers la droite, coude au corps. La rotation du poignet est très importante car      sinon on fait une rêne directe d’opposition.   
  • Main gauche qui cède en avant et en bas (rond vert). Elle règle le déplacement de l’encolure. Elle ne doit pas contrarier l’avancée du cheval dans la porte.   
  • Deux jambes. Pression égale (en rouge). Ce sont des jambes d’impulsion. Elles amènent le cheval à passer par la porte ouverte par les mains.   
  • Jambe droite active. Prédomine légèrement pour accentuer le mouvement.   
  • Jambe gauche active. Règle le déplacement. Reste également active.   
  • Assiette à droite (a)   

 

Action sur le cheval

  • Nez à droite   
  • Tête à droite (vous notez sur le dessin que l’angle tête encolure est ouvert, il n’y a donc pas effet d’opposition).   
  • Encolure incurvée à droite   
  • Epaule droite légèrement chargée (zone hachurée orange).   
  • Hanches qui suivent les épaules dans le déplacement. Pas d’effet d’opposition.   

 

Résultat

Si l’incurvation de l’encolure (ouverture de la porte) et l’impulsion (sinon le cheval reste devant la porte ouverte sans la franchir) sont suffisantes, l’équilibre est rompu à droite (au niveau des épaules. Flèche hachurée).

Le cheval tourne à droite, le corps suit les épaules. 

La rêne d’ouverture présente l’avantage considérable de ne pas prendre sur l’impulsion. 

Par contre, si le cheval est déjà en déséquilibre sur les épaules, elle ne corrigera pas et accentuera même le problème. 

 

Utilisation

Cavaliers novices : c’est la première qu’on apprend. 

Jeune cheval : c’est la plus facile à comprendre pour le cheval. 

Cheval avec peu d’impulsion car elle ne prend pas sur l’impulsion. 

Cheval en défense à la main: elle est très douce, exige peu de contact.

Elle ne fait qu’inviter le cheval à tourner. L’autorité est obtenue si besoin par l’action des jambes qui poussent le cheval. 

Première rêne à utiliser sur un cheval qu’on ne connaît pas car le seul risque est que le cheval ne tourne pas s’il n’y a pas assez d’impulsion.

 

signature-site331-28.jpg

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×