un compteur gratuit pour votre site web

6. La Muserolle

La muserolle

Courroie de cuir entourant le nez du cheval : elle permet de simplement stabiliser le filet ou la bride, ou de limiter les mouvements de la machoire, sans l'immobiliser complètement. Elle ne doit pas être trop ajustée, on doit pouvoir passer deux doigts entre la courroie et le chanfrein.

Comment l'ajuster

Muserolle française

La muserolle française se règle deux doigts sous l'apophyse zygomatique, et se ferme sans serrer les ganaches, ni l'auge.

Muserolle croisée ou combinée

La muserolle croisée se croise sur le chanfrein. La partie haute ne doit pas comprimer les ganaches, la partie basse ne doit pas comprimer les naseaux.

Muserolle allemande

La muserolle se règle en avant des canons du mors de filet, elle se serre sans comprimer ni la bouche ni les naseaux. Malgré tout, elle impose un appui constant du mors contre la commissure des lèvres et limite fortement la mobilité de la machoire inférieure.

Quelques citations sur les muserolles TROP SERREES.

 

Docteur Gerd Heuschmann

Le contact ne peut exister que si le cheval fait passer le flux de ses mouvements tout le long de son corps délié, et s'il cherche de lui-même le contact avec le mors. Il est d'une importance primordiale que l'interaction entre la bouche et la main ne soit ni contrariée ni bloquée à cause d'une bouche ficeléée sans égards. Un contact juste n'est possible qu'avec une bouche active, l'articulation de la machoire doit pouvoir être mobile. Dans le cas contraire, des tensions vont se créer et se propager dans tout le corps du cheval.

 

Docteur Gerd Heuschmann

Les cavaliers plus murs et plus expérimentés, ayant un poids plus lourd et donc une plus grande force d'intervention, nuisent souvent aux jeunes chevaux par ignorance. Ils les emboutissent sans ménagement avec des aides dures et puissantes. Ces cavaliers très autoritaires imposent une obéissance absolue et passent outre les signaux d'alarme du cheval (refus, dérobade, rétivité générale générales dues aux douleurs)

 

Docteur Pierre Pradier

Le contact subit des modifications périodiques dues à la normale déglutition du mors par le cheval, réduisant alors ce contact au poids du cuir. Cette décontraction de la bouche, cette déglutition du mors se produit chez un cheval embouché, quelque soit la position de tête et d'encolure, à partir du moment où il se trouve dans l'harmonie.

 

Docteur Pierre Pradier

La rythme de la déglutition caractérise le psychisme du cheval. Toute altération de ce rythme renseigne le cavalier sur la locomotion, notamment sur sa perturbation.

 

Docteur Pierre Pradier

Une bouche muette retarde la progression. Scier du bridon ou pousser sur la main est complètement inefficace à établir un contact juste. Le procédé alors utilisable est l'extension d'encolure, avec beaucoup de patience, car elle ne s'obtient pas de façon stable du jour au lendemain.

 

Michel Henriquet

La muserolle sera bouclée sous le mors pour limiter les mouvements de machoire. L'ajustage doit laisser à la bouche l'ouverture suffisante pour y passer un sucre.

 

Michel Robert

Il sera très difficile d'obtenir un cheval décontracté si la langue du cheval est coincée sous l'effet d'une muserolle trop serrée.

 

Dominique Ollivier

Avec une muserolle serrée, la mobilité moelleuse de la machoire est impossible à réaliser et la légèreté inaccessible.

 

Philippe Karl

Les muserolles vérouillées à bloc masquent les effets pervers d'une main qui agresse la bouche sous prétexte de soumission : des principes erronés conduisent à des méthodes autoritaires et à des procédés grossiers.

 

Si vous voulez avoir des kg dans chaque main, un cheval qui résiste, un cheval tordu tellement il résiste et tellement vous tenez, serrez-bien les muserolles à fond ! Vous pourrez même avec un peu de chance, blesser la commissure des lèvres, ce qui favorisera la soumission du cheval car tout le monde sait qu'on travaille beaucoup mieux quand on est blessé !

 

signature-site331-12.jpg

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.