un compteur gratuit pour votre site web

5. Pharmacie & medecine douce

pharmacie et medecine douce

La pharmacie de base

- Un désinfectant : alcool (maxi 60°) ou produit non alcoolisé.

- Une pommade cicatrisante l'idéal étant les nouvelles pommades qui ne cicatrisent pas en surface mais "excite " les cellules pour qu'elle fabrique une nouvelle chair à partir du fond de la plaie.

- Un calmant (en granulés) - Des seringues avec des aiguilles (à n'utiliser qu'une fois)

- Du coton -

 Des compresses stériles

- Du ruban collant aéré

- Des bandes de maintient élastique

- Des ciseaux

- Une épingle à nourrice

- Un thermomètre 

Les médicaments délivrés sur ordonnance

- Antispasmodique à effet non masquant pour soigner les coliques

- Antibiotique à large spectre type Terramycine

- Anti-inflammatoire non stéroïdien type Phénylbutazone

- Tonicardiaque pour aider le cheval à "tenir le coup" en cas de colique ou de coup de sang

- Tranquilisant à avaler ou à administrer par voie intramusculaire type Vétranquil

Les médecines douces

- Ail, pissenlit, mélisse ou sauge pour faciliter la digestion

- Cataplasme d'argile contr les inflammations des tendons

- Eucalyptus, bourgeons de pin ou thym pour soigner les affections respiratoires

- Eupatoire, salsepareille pour stimuler les défenses de l'organisme

- Harpogophytum, un produit sans contre-indication qui peut-être utilsé en permanence, chez les chevaux d'âge ayant des douleurs de l'appareil locomoteur

- Reine des prés, saule blnc pour aider à l'élimination des toxines après l'effort

 

images70.jpg

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.